Outils pour utilisateurs

Outils du site


fr:accueil
Le carrefour de Hawdh al-Ashraf, où j'ai séjourné par intermittence de 2003 à 2010, est depuis 2015 le point le plus chaud de la ligne de front. (verset 2:260)

Accueil du Wiki

C’est l’histoire d’un jeune Français, physicien de formation, qui apprend l’arabe puis décide de se reconvertir aux sciences sociales, et part faire du terrain à Taez, la Capitale de l’éducation au Yémen. C’est l’histoire de la possible convergence entre islam et ethnographie* - ou plutôt d’un rendez-vous manqué de vingt ans - qui jette une autre lumière sur notre histoire contemporaine, et peut-être aussi sur notre avenir.

Un wiki pour s’orienter dans mon travail (rédaction 1er semestre 2022 essentiellement) :

triangle-aureole.jpg
1. Comprendre
ma recherche dans le Yémen des années 2000.

bernard-anemone-rbv.jpg
2. Explorer
l'histoire du monde, pour éclairer notre époque dans une approche systémique et non culturaliste.

marianne-yeuxverts.jpg
3. Valoriser
mes propositions d'anthropologue musulman laïque.



Le modèle : nouvelle section janvier 2023 (en chantier),
assortie d'un Glossaire.
Accueil décembre 2022

Le carrefour du Hawdh, lieu de mon apprentissage + code couleur : dialectique (vert) rationalité (bleu) intuition (rouge).

Qui je suis
Vincent Planel, anthropologue indépendant, spécialiste des rapports entre islam et sciences sociales,
en reconversion progressive vers la théologie et la médiation laïque.
Atelier (accès restreint)
Code couleur / Résumé du wiki / Glossaire

Relire aujourd'hui La Nature et la Pensée (1979), et refonder la neutralité laïque.

Taez est la troisième ville du Yémen, éduquée et industrieuse, qui passait pour la ville sans problème du pays. En 2011, elle prend la tête du soulèvement démocratique. En 2015, elle devient la ville martyre du conflit.

On sait combien les Printemps Arabes ont pu cliver la société française, entre adhésion sans condition et menace pressentie des hordes « islamo-fascistes ». Mais cette ambiguïté fondamentale avait-elle été affrontée en amont par les sciences sociales? Dans cette même période (2011-2013), j’essayais de sauver ma thèse d’anthropologie sur Taez, dont l’approche résolvait cette contradiction par la réflexivité ethnographique : une approche où les ambivalences de l’observateur sont prises en compte en amont de l’analyse, dès le traitement des matériaux, plutôt que compromettre l’objectivité de l’ensemble.

Ce site présente l’intérêt de l’approche réflexive, non seulement pour comprendre la société yéménite des années 2000, mais aussi pour reconsidérer les questions de laïcité et de vivre ensemble dans la société française, en lien avec l’histoire des idées et l’anthropologie fondamentale. Prenant appui sur l’échec de cette thèse - et par le recul acquis depuis mon installation à Sète - je propose un diagnostique global sur les tragédies de la décennie écoulée, œuvrant à ce que le fonctionnement interne de notre société puisse être facteur de stabilité au Moyen-Orient, et réciproquement.

Accueil (accès direct)

Antony, le 28 décembre 2022

En septembre 2007, je me suis converti à l’islam sur le terrain de ma recherche : la ville de Taez au Yémen, que j’étudiais depuis ma maîtrise et sur laquelle j’avais déjà produit plusieurs études. J’entrais alors en troisième année de thèse, le stade où l’on a suffisamment de matériaux et où l'on passe à la rédaction. Autrement dit, je ne me suis pas converti dans le cadre d’une démarche d’observation participante* : plutôt pour en revenir sans écrire n’importe quoi.

Malgré l’encouragement du monde académique dans cette démarche, j’ai finalement échoué à produire cette thèse en 2013. Installé pour tourner la page dans la petite ville de Sète, j’ai été le témoin impuissant de la tragédie au Yémen, comme des déboires internes à la société française. Et je reprends la plume une décennie plus tard dans un contexte assez différent : en France, la polarisation autour des thèses xénophobes n’a jamais été aussi forte ; au Yémen, la ville que j’ai connue n’existe plus.

Ce wiki « expérimental » doit permettre de reprendre le chantier où je l’avais laissé :

  1. d'une part, replonger dans la logique de cette thèse, les termes dans lesquels je tentais de pointer l’impasse(Note) (section Comprendre) ;
  2. d'autre part, replacer son échec dans une réflexion théologique et anthropologique plus générale, ancrée dans ce que j'ai pu acquérir entre temps de culture scientifique, islamique et classique (section Explorer).
  3. Incidemment aussi, développer un autre regard sur notre histoire collective récente, et sur les paradoxes de notre temps (section Valoriser).

(Note) : Me Too & moi
Ces termes dans lesquels je tentais de pointer l’impasse, à l’époque, tournaient beaucoup autour du genre. Après les déboires de mon premier terrain (2003), j'avais cru pouvoir sauver la mise une première fois en assumant les ambivalences de l’observateur (homoérotisme*). Quatre ans plus tard je réinscrivais cette démarche dans une conversion, sans la désavouer mais en marquant une limite : réflexivité et déconstruction ne pouvaient pas tout régler. Une posture subtile et mesurée, contradictoire en apparence seulement - mais la société française n'était pas prête à passer outre, et je marchais constamment sur des œufs. Puis j’ai repris confiance, porté sans doute moi aussi par la vague « me too », autant que scandalisé par elle parfois. On pourra lire ce wiki comme une réponse, peut-être une « troisième voie ».

L’essentiel de ce wiki a été rédigé au premier semestre 2022, le second semestre ayant été consacré à mon installation en Arabie.
Actuellement bloqué en France (faute de renouvellement du visa), je m’y remets en vue d’une mouture 2023 plus efficace, dotée d'un glossaire
+ nouvelle section : Le modèle.
Je consignerai les ajouts sur le journal.

fr/accueil.txt · Dernière modification : 2023/01/29 17:23 de mansour