Outils pour utilisateurs

Outils du site


fr:code_couleur

Code couleur

L’intuition, le corps, le monothéisme…
…Sanaa, la mentalité tribale,

La logique, l’esprit, la philosophie…
…Aden, la ponctualité “britannique”,

L’écosystème, la cybernétique, la structure qui relie
…Taez, l’intelligence de l’entre-deux.

Paradoxe de l’épistémologie humaine

  1. La logique dresse notre intuition contre l’écosystème
    - drame de notre civilisation!
  2. L’intuition reste notre meilleure alliée pour progresser vers la science
    - parole de physicien!

Sur mon terrain yéménite

Que s’est-il passé l’été 2003, lors de mon premier terrain ? Un petit Printemps Arabe dans un verre d’eau - comme je l’ai appelé bien plus tard, par analogie avec les évènements de l’année 2011. À l’époque, c’était une expérience honteuse, une culpabilité énorme.

Alors que mon immersion dans la société yéménite avait bien commencé, les Yéménites ont dressé mon intuition contre moi-même, contre l’alliance d’enquête qui permettait ma présence. Ziad a perdu la face et s’est retiré dans son village. J’ai finalement quitté Taez deux semaines plus tard, après avoir inventé une histoire de viol.

Je n’en ai jamais parlé. Pendant quinze ans j’ai gardé notre secret, mais je suis revenu chaque année, pour comprendre.

Paradoxe de l’écologie post-coloniale

Mon enquête au Yémen m’a formé à la pensée écosystémique de Gregory Bateson (1904-1980), l’un des fondateurs de la cybernétique, grand précurseur de la conscience écologique. Mieux sans doute que si j’avais passé dix ans à observer telle espèce animale, ou telle fleur des montagnes.

Pourtant, les régimes arabes ont toujours reposé sur des sciences sociales sclérosées, prévisibles, presque ritualisées. Et dans l’université française, les recherches sur « l’aire culturelle arabe » sont loin d’être les plus inventives.

Pourquoi l’interaction avec les Arabes nous enfonce-t-elle dans une pensée cartésianiste et dualiste, dans des prétentions positivistes, constamment contredites par les faits ?

Peut-être parce qu’en islam, la théologie n’existe pas : les musulmans adoptent sans difficulté celle des autres, et nous enfoncent dans des théologies erronées, caricaturales et dénaturées, sans y perdre leur propre boussole.

L’anthropologue musulman est le spectateur impartial de ce drame toujours recommencé, inscrit dans la relation millénaire entre l’Europe et l’Islam, et plus ancien encore : un drame constitutif du fait culturel monothéiste.

Retour

fr/code_couleur.txt · Dernière modification : 2022/05/02 11:06 de mansour