Outils pour utilisateurs

Outils du site


fr:comprendre:personnes:ziad

Ziad al-Khodshy

Ziad est né en 1979 dans la vieille ville de Taez. Il grandit à Hawdh al-Ashraf aux côtés de son grand-frère nabil, figure charismatique locale.

Ziad en 2003

Début de carrière (2003-2005)

Été 2003 : Ziad est diplômé en expertise comptable, classé premier de l'université de Taez.
Ziad travaillera auprès de grandes sociétés yéménites comme contrôleur financier.

Rencontré cet été-là lors du mariage d'Abdulrahman (du 13 au 15 août 2003), il devient mon principal interlocuteur jusqu'à son retrait à la fin du mois de septembre. Mon mémoire de maitrise rédigé l'année suivante lui est dédicacé.

Déboires professionnels et familiaux (2006-2007)

Les années suivantes, Ziad connaît une série d'échecs professionnels.

À mon retour en mars 2006, la reprise de notre alliance d'enquête débouche sur une impasse (les_idoles_de_ziad).

⇒ Cf La chanson "Dilate" (Ani Difranco) pour saisir nos rapports dans cette période.

Son mariage en juin 2006 n'est jamais consommé, il divorce quelques mois plus tard et se réfugie dans un dénuement mystique.

Interné en hôpital psychiatrique par sa propre famille début 2007 (après le décès de son frère aîné Nabil, dont la famille voudrait qu'il reprenne le poste), il se venge le 19 août 2007, jour de mon retour à Taez pour mon quatrième séjour, en mettant le feu au salon.

"Schizophrénie" (2008-2012)

À partir de sa sortie de prison, au cours de mon cinquième terrain (2008), Ziad s'entretient régulièrement au téléphone avec un metteur en scène imaginaire. Je réorganise alors ma thèse autour de ce cas étrange de “schizophrénie”.

La vidéo suivante comporte deux séquences. Dans la première (jusqu'à 0:24), Ziad vient de découvrir qu'il s'agit d'une caméra. Pris au dépourvu, il proteste un peu. Finalement je range la caméra, mais je la rallume juste après. Comme par désir pour cette caméra qui ne saurait être déçue, Ziad a décidé de donner le change.


Message de Ziad à mes proches, filmé quelques heures plus tard (direct à la 34ième minute - là c'est plutôt moi qui suis sur la scène…).


L'année 2012, dans un contexte de grande confusion politique et morale lié à l'enlisement de la Révolution (la police n'intervient plus…), Ziad ère dans les rues en annonçant que le Jugement Dernier se produira à Taez.

Bannissement (2013-2018)

Au printemps 2013, quelques semaines après mon intervention à Londres, il mutile symboliquement au visage son voisin Bassam, qui figurait “l'informateur” par excellence dans ma maîtrise dix ans plus tôt. Suite à ce passage à l'acte, il est exilé dans les montagnes, près de la ville d'Al-Rahida.

Après ma tentative de le joindre au téléphone en juillet 2018, il est emprisonné plusieurs mois par les rebelles Houthis. Sa famille se mobilise, et il rejoint son frère Yazid à Taez en décembre 2018.

Mobilisation sur facebook (2021)

Ziad après dix ans dans la rue (janvier 2021).
Interview postée sur Facebook par Samir Isma’il (activiste caritatif, haut fonctionnaire responsable des travaux publics) et Abdallah Othman (personnalité locale du quartier de Hawdh al-Ashraf).

Ziad revient sur sa carrière de contrôleur financier (février 2021).
Interview sur une radio locale (suivie d'un entretien avec Samir Ismail).
J'ai tenté d'illustrer par des photos de Ziad dans la période évoquée (2003-2007).

Reprise du travail comme comptable (2022)

(Ces derniers mois, Ziad semble avoir repris un travail comme comptable dans la compagnie Yemensoft, où il avait déjà travaillé autrefois.)

fr/comprendre/personnes/ziad.txt · Dernière modification : 2022/08/22 21:01 de mansour